Une éclipse solaire : un spectacle exceptionnel

21 août 2017 | Catalina Ville…

Le 21 août est une journée historique en Amérique du Nord : une éclipse solaire sera observable sur tout le continent. Des millions d’Américains auront même droit à une éclipse totale dans un corridor allant de l’Oregon à la Caroline du Sud – la première en 99 ans ! À l’extérieur de ce corridor, l’éclipse sera partielle. Par exemple, au Québec, entre 25 et 60% du Soleil sera caché derrière la Lune. À Montréal, l’apogée du phénomène aura lieu à 14 h 38.

La prochaine éclipse solaire comparable en importance sur notre continent aura lieu le 8 avril 2024, d’où l’invitation à ne pas manquer ce phénomène rare ! Une excellente façon de le faire est de se joindre à l’une des séances d’observation de l’éclipse animées par des éducateurs scientifiques à différents endroits comme au Planétarium de Montréal ou à l’ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic, en Estrie. Gros avantage : ces institutions offrent en plus des lunettes certifiées pour l’observation de l’éclipse.

Protégez vos yeux!

Et pas n’importe comment ! Si vous décidez d’observer le phénomène sans une aide compétente, il y a des précautions à prendre pour protéger vos yeux des dommages irréversibles qu’ils peuvent subir – de simples lunettes solaires ou des filtres non appropriés ne suffisent pas !

La lumière du Soleil est 500 000 fois plus brillante que celle de la pleine Lune et elle comprend des rayons ultraviolets et infrarouges qui sont dangereux pour la rétine. Il ne faut pas utiliser des lunettes fumées ou polarisées, ou encore prêter foi aux rumeurs comme celles qui invitent à regarder le reflet sur l’eau ou d’utiliser des radiographies, des couvertures de survie, des disques DVD, des sacs de chips, etc. Ces objets, bien qu’ils vous donnent l’impression de diminuer l’intensité de la lumière, ne bloquent pas les rayons ultraviolets ni les infrarouges et vous ne constaterez les dommages dans votre vision que bien plus tard, car la rétine n’a pas de sensibilité à la douleur.

Procurez-vous des lunettes certifiées auprès d’une institution comme un planétarium, un observatoire astronomique ou en allant sur cette page de l’American Astronomical Society. Il n’est pas recommandé de les acheter en ligne en suivant des liens publicitaires, car on trouve malheureusement des contrefaçons sur le marché qui impriment le code ISO sur l’étiquette.

Une paire de lunettes appropriées pour regarder des éclipses solaires réduit l’intensité de la lumière du Soleil à un degré confortable, comme si on regardait la pleine Lune. En les essayant pour observer d’autres sources de lumière, comme des lampes et des veilleuses, on devrait voir du noir total, mais si on observe des ampoules sans abat-jour, on devrait voir faiblement la lumière du filament. Enfin, la seule façon de savoir si elles bloquent les ultraviolets et les infrarouges est en les soumettant à des tests en laboratoire, d’où l’importance d’acheter de lunettes fiables.

Eclipse

Pas de lunettes? Vous pouvez fabriquer une boîte à éclipse solaire. L’Agence spatiale canadienne donne des instructions simples à suivre sur sa page dédiée à l’éclipse.

Vous pouvez regarder l’éclipse d’autres manières indirectes comme en observant l’ombre des feuilles sur le sol, le comportement de vos animaux de compagnie (faites promener votre chien, par exemple), en regardant les oiseaux, les écureuils, les insectes, etc. Et si le cœur vous en dit, écoutez en direct Bonnie Tyler qui chantera sa fameuse chanson Eclipse total of a heart à bord d’une croisière, devant des centaines de personnes !

Ah oui, une dernière chose, ne dites pas comme ce parent bien intentionné mais mal renseigné : Bonne éclipse !

FB

Filtrer les résultats
Instagram