Le mal de tête de la crème glacée

2 août 2019 | Jeanne Ysnel

Lunettes de soleil sur le nez, gougounes aux pieds, le temps est chaud et le marchand de crème glacée n’est jamais bien loin. Quand l’été est là, il est difficile de résister à ces délices gelés. Pour les plus pressés d’entre nous, il arrive que la première bouchée soit plus synonyme de douleur que de plaisir gustatif. En effet, certaines personnes peuvent ressentir un mal de tête rapide et intense après la première cuillérée. C’est ce qu’on appelle le brain freeze ou le mal de tête de la crème glacée.

Un « gel du cerveau », comment ça fonctionne?

Au fond de la gorge, au niveau du palet, se croisent deux vaisseaux sanguins majeurs qui irriguent le cerveau. Or, quand on mange de la crème glacée, la température dans la bouche diminue très rapidement. Pour éviter que le milieu intérieur se refroidisse lui aussi, les vaisseaux se contractent ce qui diminue localement l’afflux sanguin. La circulation sanguine dans le cerveau ne doit pas subir de grandes variations, c’est pourquoi les vaisseaux sanguins du palet se dilatent rapidement après s’être contractés. Une étude a montré que la douleur apparaît à la suite de cette dilatation.

Mais pourquoi a-t-on mal à la tête si tout se passe dans notre bouche ?

Les organes sensitifs qui se trouvent au niveau du visage ont des innervations très proches ce qui donne lieu parfois à des réactions croisées. Quand la température dans la bouche diminue, l’information est conduite jusqu’au cerveau par un nerf appelé trijumeau. Or celui-ci est connecté à plusieurs autres endroits du visage et est responsable de la sensation dans ces différentes zones. C’est la raison pour laquelle les maux de tête de la crème glacée sont ressentis au niveau des tempes, des sinus ou des yeux alors que le stimulus provient de la bouche.

Manger de la crème glacée en labo

D’après l’auteur de cette publication, le brain freeze pourrait être un moyen d’étudier les maux de tête en laboratoire. Déposer de la crème glacée sur le palet de personnes sensibles à ce type de maux de tête permettrait d’en déclencher rapidement et surtout de façon réversible sans administrer de médicaments. En effet, pour stopper le gel du cerveau il suffit de presser son pouce contre son palet ou de boire quelque chose de plus chaud. Ne pas engloutir sa crème glacée, mais la manger petit bout par petit bout est aussi une solution, car soyons honnêtes, arrêter totalement la crème glacée n’est pas une option!

Jeanne

Ysnel

Profile picture for user Jeanne Ysnel
Filtrer les résultats

Catégories

  • Infos sur nos expos
  • Nos films IMAX
  • Actualités scientifiques
  • On répond à vos questions
  • Nos collaborateurs