Aller au contenu principal

Dr Alan L. Hart : médecin, transgenre et pionnier (1890-1962)

1 août 2022 | Andréanne Neveu

En ce mois de la Fierté, le Centre des sciences de Montréal a le plaisir de partager l’histoire d’Alan L. Hart, un médecin radiologue transgenre. En affirmant sa transidentité il y a une centaine d’années, à une époque où le phénomène était mal connu et peu accepté, cela a fait de lui un pionnier de la communauté LGBTQIA2S+ en Amérique du Nord. Le Centre des sciences a toujours à cœur la présentation de modèles diversifiés : nous avons tous notre place en sciences et technologies !

 

Un enfant pas comme les autres

C’est en octobre 1890 au Kansas que nait la petite Alberta Lucille Hart. Dès son plus jeune âge, elle préfère enfiler des pantalons pour travailler aux champs avec son grand-père plutôt que de porter des robes pour aider sa mère dans les tâches ménagères. S’affirmant comme un garçon devant ses proches et accepté comme tel, l’enfant doit quand-même se présenter comme une fille dans son milieu scolaire. C’est uniquement à l’âge adulte qu’il changera légalement de nom pour devenir officiellement Alan L. Hart.

 

Une vocation précoce pour la médecine

Enfant intelligent et débrouillard, il avait déjà une véritable passion pour la médecine. On raconte même qu’un jour, il s’est lui-même fait un pansement après s’être coupé le bout du doigt avec une hache, sans en parler à ses parents. C’est ainsi que, quelques années plus tard, Alan sort diplômé de l’École de médecine de l’Université de l’Oregon en 1917. Même s’il a étudié sous le nom de Robert L. Hart, c’est le nom de « Dr Lucille Hart » qui apparait sur son diplôme. Puisqu’aucun document au nom de Robert ne pouvait prouver son parcours académique, le jeune homme doit pratiquer la médecine en tant que femme.

 

Devenir officiellement un homme

Plus déterminé que jamais d’en finir avec l’identité de Lucille, le jeune médecin consulte psychiatres et chirurgiens et arrive à les convaincre du sérieux de sa démarche. Alan devient ainsi la première personne ayant effectué une transition masculine transgenre documentée aux États-Unis. C’est une fois sa chirurgie et son changement de nom complétés qu’il affirmera, à un journaliste local : « Je suis plus heureux depuis que j’ai fait ce changement que je ne l’ai jamais été dans ma vie, et je continuerai de cette façon aussi longtemps que je vivrai […]. Je n’ai jamais rien caché concernant mon [changement] pour les vêtements pour hommes […]. Je suis rentré à la maison pour montrer à mes amis que je n’ai honte de rien ».[1]  

 

Une lutte en héritage

À une époque où la tuberculose est la plus grande cause de mortalité en Amérique du Nord, Dr Alan L. Hart devient un chercheur déterminant pour l’avancement du traitement de cette terrible maladie infectieuse. Radiologue de profession, il découvre qu’en utilisant les rayons X, il est possible de détecter les premiers signes de la tuberculose avant que l’infection ne devienne critique pour le patient. Il devient responsable de la lutte contre la tuberculose dans l’Idaho et crée les premières cliniques de dépistage de l’état. À la fin de sa vie, il se consacre à la collecte de fonds pour la recherche médicale et le soutien aux patients atteints de tuberculose avancée, en plus de présenter de nombreuses conférences sur le sujet.  

Dr Alan L. Hart est aujourd’hui connu pour avoir joué un rôle important dans l’Histoire de la médecine en contribuant à l’avancement des connaissances dans le domaine de la radiologie tuberculeuse.  

Dans une de ses nombreuses allocutions, Dr Alan L. Hart a affirmé : « Nous devons tous […] élaborer pour nous-mêmes une évaluation sensible de notre personnalité et de nos réalisations. » En plus de son héritage exceptionnel en sciences, Dr Hart nous laisse donc ce message inspirant d’acceptation de soi en nous rappelant que personne d’autre que nous-mêmes ne peut dicter ce que nous sommes. Un mantra qu’il a suivi du premier jusqu’au dernier jour de sa vie.  

 

Références

  1. ALAN L. H. (1918). « Dr Hart explains change to male attire », Éditions dans le journal Albany Daily Democrat : Oregon. [https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_L._Hart] Consulté le 6 juillet 2022.
  2. YOUG M. (2022). « Alan Hart (1890-1962) », The Oregon Encyclopedia. [https://www.oregonencyclopedia.org/articles/hart_alan_1890_1962_/#.Yrx2JnbMKUk]. Consulté le 6 juillet 2022.
 

[1] ALAN L. HART. (1918). «Dr. Hart explains change to male attire», Éditions dans le journal Albany Daily Democrat : Oregon. Article en ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_L._Hart. Consulté le 6 juillet 2022.

Andréanne Neveu
Profile picture for user Andréanne Neveu

Historienne de l’art et candidate à la maîtrise en muséologie à l’Université de Montréal, Andréanne se passionne pour le design, l’architecture, l’art contemporain et l’Italie. Amoureuse des plantes et de la nature, son chez-soi ressemble à une petite jungle tropicale. Ses recherches en muséologie au CRSH portent sur le sentiment d’immersion, les processus physiologiques et les méthodes d’apprentissage de l’adulte en situation muséale. Son mandat de chargée de projet au CSM lui permet de mettre à profit sa créativité et son leadership pour la réalisation d’expositions à venir.