Encore plus d’information sur le cannabis

2 novembre 2018 | Catalina Ville…

Les médias en ont déjà abondamment parlé, à tout le moins sous l’angle des files d’attente... Mais la vidéo que nous avons réalisée avec le Dr Didier Jutras-Aswad, professeur, psychiatre et chercheur au CHUM, vous a beaucoup intéressés, alors nous avons pensé à vous offrir quelques informations complémentaires tirées de notre entretien, mais qui n’ont pu être retenues dans le montage.

La vidéo publiée la semaine dernière :

Le cannabis crée-t-il plus de dépendance que les autres substances?

Selon le Dr Jutras-Aswad, les données montrent qu’environ une personne sur 11 développe une dépendance à l’usage du cannabis. En comparaison avec d’autres substances, le cannabis pose seulement un risque modéré de dépendance : la nicotine (tabac), l’héroïne, la cocaïne ou même l’alcool sont plus risqués à cet égard. Par contre, le cannabis étant une substance largement consommée dans la population canadienne (42% chez les jeunes adultes de 18 à 24 ans), la dépendance qui y est associée touche un grand nombre de personnes et n’est donc pas à négliger.
 

Comment se compare l’alcool au cannabis?

L’alcool est aussi consommé largement dans la population, ce qui rend la comparaison intéressante, d’après le Dr Jutras-Aswad. Globalement, l’alcool est associé à plus de dommages ou d’effets négatifs sur la santé mentale et physique, ce qui devrait peut-être nous amener à réfléchir à la façon dont on traite l’alcool dans la société où on a eu tendance à le banaliser.  Par contre, le cannabis est une substance qui est plus imprévisible que l’alcool : certaines personnes consomment des doses élevées de cannabis assez régulièrement sans nécessairement avoir de problèmes, alors que pour d’autres, une consommation isolée ou peu fréquente de cannabis peut provoquer des effets négatifs assez rapidement.
 

Pour en savoir plus, ou pour en parler avec vos jeunes

Catalina

Villegas Burgos

Profile picture for user Catalina Villegas Burgos

Catalina Villegas travaille comme chargée recherche et vulgarisation au Centre des sciences de Montréal. Elle détient un baccalauréat en génie physique, mais elle a découvert que sa passion se trouvait dans la communication et la vulgarisation scientifique. Elle s’intéresse aussi à l’art, la caricature, l’origami et la littérature.

Filtrer les résultats

Catégories

  • Infos sur nos expos
  • Nos films IMAX
  • Actualités scientifiques
  • On répond à vos questions
  • Nos collaborateurs
  • Instagram