Aller au contenu principal

Pourquoi les feuilles changent-elles de couleur à l’automne?

16 octobre 2020 | Catalina Ville…

Il est indéniable que l’un des plus beaux attraits de l’automne, ce sont les arbres aux nuances chaudes et les feuilles orangées qu’on prend plaisir à écraser avec ses pieds quand elles tombent. Mais, pourquoi ces dernières changent-elles soudainement de teintes en cette saison? Cette question nous a été posée par Agustín, 6 ans.

Tout d’abord, même si la température joue un certain rôle dans les nuances et l’intensité de coloration des feuillus, une idée erronée veut que cela se produise en raison du froid. En fait, c’est la diminution de lumière qui est en cause.

Pour comprendre ce phénomène, il faut se rappeler que les plantes fabriquent elles-mêmes leur nourriture en prenant l’énergie du soleil. Ce processus se nomme photosynthèse et s’effectue principalement grâce à la chlorophylle, le pigment vert contenu dans les cellules des feuilles. C’est ce pigment qui capte l’énergie lumineuse.

Or, lorsque les journées commencent à raccourcir, à la fin de l’été, les arbres reçoivent moins de lumière du soleil et ralentissent leur métabolisme en diminuant graduellement la photosynthèse. À ce moment-là, la chlorophylle disparait et des couleurs plus chaudes sont révélées. Elles sont causées par des pigments déjà présents dans les feuilles : les xanthophylles (jaunes) et les carotènes (orangés).

Enfin, certains arbres, comme le chêne rouge d’Amérique ou certaines essences d’érables, arborent de flamboyantes feuilles rouges dues aux anthocyanines, des pigments qui, contrairement aux autres, sont produits seulement à l’automne.

Pour admirer les couleurs automnales et faire plaisir à vos yeux, quoi de mieux que de se rendre au Vieux-Port de Montréal? Pensez à respecter les consignes d’hygiène promulguées par les autorités sanitaires, bien sûr!

Catalina Villegas Burgos
Profile picture for user Catalina Villegas Burgos

Catalina Villegas travaille comme chargée recherche et vulgarisation au Centre des sciences de Montréal. Elle détient un baccalauréat en génie physique, mais elle a découvert que sa passion se trouvait dans la communication et la vulgarisation scientifique. Elle s’intéresse aussi à l’art, la caricature, l’origami et la littérature.

Catégories