Un avion sans ailes : l’Hyperloop!

6 juin 2019 | Marc-Andre Jacques

L’Hyperloop, c’est un avion sans ailes qui voyage dans un tube sous vide. Un peu comme le courrier pneumatique qui voyage de la même façon, mais en beaucoup plus rapide! L’idée de voyager dans un tube où on a fait le vide existait déjà depuis au moins une centaine d’années. Ce concept futuriste a été repris et popularisé en 2013 par Elon Musk, le PDG de Tesla et SpaceX. Publicisé par le milliardaire visionnaire, ce nouveau moyen de transport promet dans le futur de véhiculer passagers et cargaisons en un temps record.

Dans le tube Hyperloop, une cabine en forme de fuselage d’avion, nommée pod, réussit à atteindre des vitesses de plus de 1 000 km/h. Le phénomène est rendu possible grâce à la rareté de l’air maintenu dans le tube, qui facilite son mouvement, de la même façon que cette rareté facilite le déplacement des avions en haute altitude.

Dans le cadre du Festival Eurêka! 2019 portant sur les transports du futur, vous pourrez venir découvrir LE moyen de transport du moment : L’Hyperloop. Dans l’Hyperloop présenté par TransPod, les pods ne touchent pas au sol. Au contraire, ils lévitent grâce à la force faisant se repousser deux pôles identiques de deux aimants: la force magnétique. Cette lévitation permet également de réduire la résistance au mouvement due à la friction rencontrée par le pod. Placés dans des tubes en métal, les pods sont ainsi protégés des intempéries et peuvent voyager en sécurité sous toutes les conditions climatiques.

hyperloop

Comme prendre le métro entre Montréal et Toronto

L’Hyperloop c’est la fréquence du métro et la vitesse de l’avion : les départs s’effectueront toutes les deux minutes et un voyage Montréal-Toronto ne durera que 45 minutes.

hyperloop

Si le projet de TransPod se concrétise, il serait donc possible d’ici 2030 d’habiter Montréal et de travailler à Toronto! L’Hyperloop, c’est aussi un transport 100% électrique, utilisant l’énergie renouvelable d’éoliennes et de panneaux solaires. Placés au-dessus des tubes, les panneaux pourraient même alimenter en électricité les villes placées le long de son parcours.

Une course à l’Hyperloop

TransPod n’est pas seul dans la course à l’Hyperloop avec son projet de piste d’une longueur de 3 km au nord de Limoges, en France. Il fait partie d’un groupe de trois entreprises dont les projets sont les plus avancés. Dans ce groupe, il y a Virgin, avec son Hyperloop One testé dans le désert du Nevada sur une piste de 500 mètres, mais aussi Hyperloop Transportation Technologies (HTT), avec son projet testé à Toulouse dans un tube devant mesurer jusqu’à 1,5 km. La course vers l’Hyperloop est donc définitivement lancée!

hyperloop

N’achetez pas vos billets tout de suite!

De nombreux défis restent toutefois à surmonter. Pour les deux tubes parallèles de l’Hyperloop, il faut pouvoir faire circuler 2000 capsules en même temps dans les deux directions opposées. De plus, maintenir le vide dans les tubes, lancer la capsule vers sa vitesse de croisière et réussir à la freiner demeurent des défis techniques de taille. Comme c’est souvent le cas en science et technologie, achever de tester et certifier une invention prometteuse comme l’Hyperloop demandera de la persévérance et un certain temps - on parle ici d’un horizon d'environ 10 ans, pour 2030. 

Marc-Andre

Jacques

Profile picture for user Marc-Andre Jacques

Marc-André travaille comme chargé de recherche et vulgarisation au Centre des sciences de Montréal, après y avoir été éducateur scientifique auprès du public. Il détient un baccalauréat en orthophonie-audiologie et en biotechnologie et suit l’actualité technologique comme un vrai technovore. Il adore communiquer ses découvertes sur le monde de la science et de la technologie.

Filtrer les résultats

Catégories

  • Infos sur nos expos
  • Nos films IMAX
  • Actualités scientifiques
  • On répond à vos questions
  • Nos collaborateurs